bien-être, Développement personnel

Les révélateurs de lumière

revelateur-de-lumiere-syndrome-du-sauveur-vampire-energetique

Inspirée pas l’histoire d’un ami, venu éclairer ma propre expérience, je me suis sentie poussée à écrire cet article. Ce travail d’écriture me permettant de saisir au vol, des clés (de compréhension, de guérison…)  Il s’adresse aux porteurs de lumière qui s’ignorent, atteints du syndrome du sauveur (ou du syndrome de l’infirmière…) ayant (eu) à faire à des coquilles vides, 

Bonne lecture. 

Précisions et mise en bouche

Dans cet article je vais aborder (en surface) le thème de “Coquille vide” et autres “portails organiques”. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler?
Pour faire court, il s’agit d’êtres qui ne sont pas reliés en totalité à la terre. Seuls les trois chakras inférieurs (racine, sacré et plexus) sont connectés. Le coeur physique est bien présent, mais le chakra qui y est rattaché n’est relié ni à la terre ni connecté à la source originelle. Bien souvent ce type de personne paraît creux, comme vide de sens, ou vide d’essence… Ces personnes ne portent pas de lumière qui leur est propre. La lumière perçue chez elles n’est que le reflet de la lumière de celui qui regarde…
Ne souhaitant pas traiter ici de ce sujet qui mériterait un article à lui seul, cette notion est abordée afin de poser le cadre de cet article.
La vie m’a souvent démontré que coller des étiquettes négatives et/ou limitantes influençait tout autant mon attitude que celle de la personne étiquetée, c’est pourquoi dans un souci de neutralité je vais remplacer les termes “coquille vide” et “portail organique” par le terme Écho. De même les termes “porteurs du syndrome du sauveur” et “porteurs de lumière” seront remplacés par le terme Porteur.
Après cette mise en bouche, nous voici prêts pour la suite de cet article ! 

Identifier le mécanisme

Ce qui m’a marqué dans l’histoire de mon ami, ce sont les similitudes avec ce que j’ai moi-même déjà vécu. Le mécanisme à l’oeuvre est toujours le même.
Afin de mieux le comprendre, nous allons décomposer les étapes de ce mécanisme. A mon sens, la meilleure des protections reste la compréhension des mécanismes sous-jacents. 

Tout d’abord voyons le mécanisme tel qu’il se déroule généralement, si certains faits vous paraissent familiers, restez jusqu’au bout, cet article pourra vous être utile…
Porteur rencontre Écho. Il se sent tout de suite attiré, et compris.
Porteur à  l’impression d’être sur la même longueur d’onde que Écho, qui lui renvoie sa propre lumière.
L’impression de vouloir se fondre avec Écho est assez forte.
Voyons maintenant les différentes étapes mises en oeuvre.

Étape 1 

Une attraction se crée entre Écho et Porteur. Écho est attiré par la lumière de Porteur, lui-même attiré par la lumière qu’il perçoit chez Écho. Écho ne porte aucune lumière, il renvoie à Porteur sa propre lumière. Porteur ne remarque rien, et a l’impression d’être en phase parfaite avec Écho, c’est l’effet “Wahou” 

Étape 2

Galvanisé par la lumière perçue, Porteur sort des sentiers battus et fait des choses qu’il n’aurait jamais cru possible.
Il ne se rend pas encore compte que la lumière qu’il perçoit chez Écho, n’est que le reflet de sa propre lumière. Grâce à cette énergie procurée par le sentiment d’emphase, Porteur va mettre en place des projets, qui auront du succès. 

Étape 3

Au bout d’un temps plus ou moins long, l’effet “Wahou” se dissipe. La lumière réverbérée par Écho s’amenuise, et son vrai visage apparait. Pour Porteur, c’est la déception : comment cet être avec qui il se sentait en parfaite harmonie peut lui sembler à présent un parfait étranger? Désemparé, il a le sentiment de s’être fait avoir. Impacté émotionnellement, il se demande ce qui cloche chez lui… 

Cadeau déguisé

Porteur peut se sentir déçu de cette expérience, et avoir l’impression de s’être fait avoir.
L’image d’Écho n’a plus rien à voir avec celle qu’il renvoyait précédemment et l’effet Wahou à perdu de son éclat.
Pourtant, derrière cette situation particulière, se cache un magnifique enseignement comme nous allons le voir ensemble. Mais avant d’aller plus loin, je vous propose quelques questions pour pousser la réflexion. 

Lorsqu’on accepte de voir les choses non pas pour ce qu’elles paraissent
mais pour ce qu’elles sont, les enseignements peuvent apparaître. 

Clés de compréhension : introspection

Vous commencez sans doute à me connaître, je ne peux me contenter de voir ce qui est, il me faut voir au-delà de ce qui ne se voit pas…

  • Était-ce vraiment Écho qui reflétait la lumière de Porteur?
  • Ou Porteur qui projetait sa lumière sur Écho?
  • Est-ce que Écho se sert de la déception de Porteur pour s’en nourrir? 
  • Est-ce que Porteur se sert de Écho pour se grandir?
  • Est-ce que Écho agit de manière inconsciente?
  • Est-ce que Porteur n’a pas attiré cette expérience afin de prendre conscience de sa propre lumière?
  • Est-ce que Écho et Porteur ne se sont pas mis d’accord dans l’entre-deux-vies pour venir faire cette expérience afin d’en retirer tous deux des enseignements spirituels?
  • Peut-être que du point de vue de Écho, c’est Porteur qui reflète sa propre lumière…

Clés de compréhension : Dresser l’inventaire

Afin de faire face à cette désillusion, si vous vous retrouvez dans la situation de Porteur, il peut-être intéressant de dresser un inventaire objectif de ce que chacune des parties  à réellement apporté à la relation et au projet commun. Par exemple Porteur pourrait se rendre compte qu’au final c’est lui qui a : 

  • initié le projet 
  • contribué en majorité,
  • s’y est investi plus personnellement. 

A ce stade de la réflexion, Porteur pourrait même se rendre compte que Écho ne s’est contenté que de surfer sur le mouvement initié par Porteur, et que tout le mérite lui revient donc en quasi totalité.
Résultat, comme Porteur était galvanisé par le sentiment d’être en symbiose avec Écho, il s’est dépassé, alors qu’en réalité, durant tout ce temps, la seule lumière qui le poussait, était la sienne. Et ça, c’est une magnifique nouvelle !
En effet, cela vient dire à notre porteur de lumière qui s’ignore, que les limitations qui l’empêchent de se lancer dans ses propres projets, ne sont que pure illusion. C’est alors le bon moment pour collecter les clés de guérison…

Clés de guérison : Cueillir les diamants

Si Porteur s’en était tenu à l’étape 3, se disant qu’il s’était bêtement fait avoir, il n’aurait pas pu changer le plomb en or. Heureusement, il s’est rendu compte que le négatif c’est du positif déguisé. Voyons ensemble les clés de guérison cachées derrière cette situation. 

  • Conscience des limites illusoires

En lui renvoyant sa propre lumière, Écho à permis à Porteur de s’affranchir des réticences qu’il pouvait entretenir auparavant quant aux projets qu’il voulait mener. Cette situation lui à permis de se dépasser, et de se libérer de ses limitations illusoires.

  • Conscience de sa valeur

Grâce à cette expérience, Porteur a pu se rendre compte de la contribution de chacun au projet commun. Il s’est ainsi rendu compte que Écho n’avait apporté aucune valeur ajoutée. Cette situation lui a ainsi permis de prendre conscience de sa véritable valeur.

  • Conscience de ses capacités

La lumière renvoyée par Écho, a permis à Porteur, de se donner les moyens d’avancer et de mettre en oeuvre des choses qui lui paraissaient inenvisageables auparavant. Écho et cette situation lui ont donc permis de prendre conscience de ses capacités. 

  • Conscience de son envie d’aimer et d’être aimé

“Je n’avais pas conscience que j’étais malheureux, jusqu’à ce que je connaisse le bonheur.” La relation vécue avec Écho, a permis à Porteur de prendre conscience qu’il n’était pas vraiment heureux. Une fois sorti de la désillusion, son désir le plus cher est de vivre une relation qui soit à sa hauteur. Écho lui a permis de se rendre compte qu’il n’était pas heureux auparavant. 

Du négatif au révélateur…

En adoptant ce point de vue, Porteur dresse un bilan plus que positif à l’issue de cette relation. Certes, la désillusion est grande, lorsque l’on s’imagine construire quelque chose à deux et qu’au final cela tourne court. Toutefois, en adoptant un autre angle de vue, l’adversité apparait non plus comme une étape limitante, mais comme une source d’évolution. Écho n’apparait plus comme vampire énergétique mais comme un révélateur de lumière. 

Cela m’évoque les chambres noires par lesquelles transitent les négatifs avant de révéler les plus beaux clichés… A la lumière de cet éclairage (hihi) je perçois cette expérience comme l’épreuve du feu. Elle permet à tout porteur de lumière qui s’ignore de prendre conscience de sa propre lumière. L’écriture et les recherches liées m’ont permis de comprendre que j’ai rencontré de nombreux Écho dans ma vie. Cette compréhension me permet d’intégrer à mon tour les clés énoncées précédemment. Je comprend à présent la raison inconsciente qui me poussait à vouloir écrire cet article, même si je n’en cernais pas précisément les tenants et les aboutissants. Ma team m’a encore permis de mettre en évidence des clés de compréhension et de guérison. 

C’est toujours avec un énorme plaisir que je vous partage ces clés. Je fais le vœu qu’elles vous aident à faire grandir votre flamme intérieure à son meilleur niveau.
Je vous souhaite une magnifique gaie-rison 😉 

Cet article vous a plu ?
N’hésitez pas le partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu