Joyeuse énergie

Comment te reconnecter à ton enfant intérieur ?

Temps de lecture : 7 minutes.
Comment te reconnecter à ton enfant intérieur

Imagine, tu te lèves le matin et toute ta journée se déroule simplement avec fluidité. Tu te sens en harmonie avec les autres et surtout avec toi-même. Au travail, ta boss est soucieuse de ton bien-être et te parle toujours avec bienveillance. Tu te sens super bien dans tes baskets et alignée avec ce que tu fais. Tu t’entends bien avec tes collègues qui sont devenues des amies. Tu déjeunes avec elles, et vous vous racontez vos projets de vacances. Une amie te parle de sa merveilleuse histoire d’amour et tu es sincèrement heureuse pour elle. Le soir, à ton retour chez toi, tu te sens en pleine forme pour jouer avec tes enfants. Après une bonne heure de jeux, tu rejoins ton mari, pour échanger un câlin et partager sur vos journées respectives. Tu te sens écoutée, entendue, respectée et aimée. Ta vie est parfaitement harmonieuse 🥰. 

Trop beau pour être vrai ? Peut-être, ou pas… Comment tu pourrais le savoir ? Ta réalité, c’est que bien souvent, tu te réveilles de mauvaise humeur, parce que tu as mal dormi. Ton chéri te tape sur les nerfs. Tu détestes tes voisins trop bruyants. Au travail, ta boss est une enquiquineuse finie qui te rappelle cette horrible camarade de primaire qui t’avait harcelée quand tu avais 8 ans. Tu partages ta vie avec ta colère, que tu ravales comme on gobe un tic-tac, plusieurs fois par jour. Tu ne te sens pas écoutée, pas respectée et encore moins aimée. D’ailleurs, tu ne t’aimes pas non plus. Au fond de toi, tu aimerais que les choses soient plus simples, plus limpides. Mais tu ne sais pas par où commencer 🤔. 

Et si je te disais que la majorité de tes soucis provient de ton enfant intérieur, et qu’en l’apaisant, tu pourrais accéder à la vie de rêve décrite plus haut ? Je te jure que c’est possible ! Lis bien la suite, je t’explique comment, tout de suite 👇

L’enfant intérieur, c’est quoi ?

L’enfant intérieur, c’est comme le GPS de ta voiture. On pourrait même le nommer “Système de Guidance Personnalisé”, héhé ! 

☕ Avant d’aller plus loin, faisons un petit tour (rapide, c’est promis !) du côté de l’histoire, pour comprendre d’où vient le concept d’enfant intérieur. 

  • Au commencement, il y avait Carl Gustav Jung (dans les années 40). Il évoque le premier, le terme d’enfant intérieur, qu’il nomme “l’enfant divin”. 
  • Puis dans les années 50, Donald Winnicott, évoque le moi vulnérable. 
  • À partir des années 60, Éric Berne (psychanalyste américain) à qui l’on doit les travaux sur l’analyse transactionnelle, qualifie « les trois états du moi » : le parent, l’adulte et l’enfant. 
  • Dans les années 90, John Bradshaw (psychologue américain) considère qu’il existe plusieurs stades de développement de cet enfant à l’intérieur de nous. 

Tu es toujours là ? 

Bien. Alors, pour résumer, l’enfant intérieur, c’est la part de nous, qui incarne notre vulnérabilité, notre spontanéité, notre créativité, nos potentiels et surtout nos émotions. En énergétique, il est relié au corps émotionnel et se situe aux chakras sacré et plexus. Sa source se situe dans toute la sphère intestinale, aussi appelée “deuxième cerveau”. C’est justement là qu’on digère ou non, nos émotions. Tu te souviens de la colère gobée comme un tic-tac ? 🍬

Précision utile : tout le monde possède un enfant intérieur. Si tu n’as plus d’enfant intérieur alors c’est que tu es déjà mort. Désolée… Encore en vie, voir même encore envie d’en savoir plus? Voyons à présent comment ce petit être vulnérable apparaît bien plus souvent qu’il n’y paraît (et bien trop souvent en dehors de notre volonté), dans notre quotidien…

L’enfant intérieur au quotidien 

Tu t’es reconnue dans la vie décrite au 2e paragraphe ? Je te propose une relecture à travers le prisme de ton enfant intérieur. Mais avant d’aller plus loin, laisse-moi te poser une question. A ton avis, qu’est-ce qui nous fait le plus souffrir : les situations ou notre réaction aux situations ? 

Tu vois peut-être déjà où je veux en venir. Ce qui nous malmène, ce ne sont pas tellement les faits, mais bien notre réaction aux faits. D’ailleurs, la réaction, c’est le propre de l’enfant intérieur. Lorsque tu réagis à quelque chose et qu’après-coup, tu te dis : “Zut, ma réaction a été disproportionnée, mais c’était plus fort que moi,” tu peux être certaine que la réaction en question n’était pas celle de l’adulte responsable que tu es 😁, mais bien celle de l’enfant qui réagit en réponse à une situation du passé qui n’a pas été pacifiée. ↩️

Ainsi, si tu as le sentiment que : 

❌ ta vie t’échappe,

✅ il s’agit peut-être juste d’un appel de ton enfant intérieur, cherchant à attirer ton attention sur de vieilles blessures émotionnelles dont il est temps de te libérer. 

❌ ta collègue est envahissante,

✅ pourrait te parler d’une blessure émotionnelle en lien avec ta place à travailler,

❌ ta boss te déteste,

✅ pourrait mettre en lumière une blessure émotionnelle d’humiliation, 

❌ personne ne te respecte,

✅ pourrait mettre en lumière cette expérience dans ton enfance où tu as été blessée émotionnellement, 

❌ ton mari ne t’écoute pas,

✅ pourrait te parler d’une blessure émotionnelle en lien avec un parent ou un adulte, 

❌ tout le monde te cherche,

✅ pourrait t’indiquer qu’une vieille émotion de colère non-dite cherche à être libérée, etc.

Pour ton toi adulte, le passé est loin, derrière. Mais pour ton enfant intérieur qui vit dans l’instant présent, les blessures non-refermées issues de ton passé composent son quotidien. Ainsi, chacune des situations que tu traverses est une occasion pour lui de pouvoir libérer les blessures qui l’entravent. C’est ton enfant intérieur qui te conduit à vivre ces situations, non pas par répétition de schéma, mais bien pour t’aider à d’abord libérer ce qui t’empêche d’accueillir ce que tu mérites vraiment. 

Pour reprendre l’image du GPS intérieur, c’est un peu comme si tu devais d’abord le débarrasser de ses vieux paramètres et l’actualiser pour pouvoir l’utiliser. 

J’attire à moi, non pas ce que je mérite ou ce que je crois mériter, mais ce qui va me permettre de libérer ce qui m’entrave. Ainsi, je peux recevoir ce que je mérite et qui est juste pour moi. 

Une fois libéré et apaisé, ton enfant intérieur devient une véritable ressource pour toi, comme nous allons le voir ci-dessous. 

L’enfant intérieur, une ressource précieuse

Si tu ne devais retenir qu’une chose de ton enfant intérieur c’est qu’il est LA source de la joie et de l’affirmation de soi. Il est relié à 50 % au chakra sacré, et 50 % au chakra du plexus solaire, respectivement sièges du plaisir et de la volonté. Tu imagines les implications d’une telle ressource dans ta vie ? 

Imagine comment serait ta vie si tu étais toujours assurée de faire les meilleurs choix pour toi, attirant toujours les situations idéales et justes pour ta vie. Sûre de toi, confiante, rayonnante. Certaine que non seulement ta guidance intérieure te conduira toujours à bon port, mais surtout en empruntant le plus court et le plus joyeux des chemins ! Sympa non ?

C’est exactement ce qu’il se passe, une fois que ton enfant intérieur est libéré du poids de ton passé. Il se transforme en une véritable boussole ou comme nous l’avons vu plus haut, en un “Système de Guidance Personnalisé” pour diriger sereinement ta vie. La créativité, l’authenticité, et la spontanéité deviennent alors tes valeurs ressources et partout où tu te trouves, tu te sens en sécurité et à ta place. 

Je te propose une petite liste non-exhaustive de tout ce que l’enfant intérieur apaisé permet : 

☑️ joie, sérénité, bien-être,

☑️ sentiment d’être à sa place, reliance à soi, aux autres et au grand tout,

☑️ spontanéité, créativité, authenticité, 

☑️ sécurité intérieure, 

☑️ connexion à ses propres besoins, 

☑️ sommeil apaisé,

☑️ gestion du stress,

☑️ gestion émotionnelle

☑️ guidance intérieure, etc.

Je dis souvent lors de mes accompagnements :

ta vie d’aujourd’hui est la somme de tes choix d’hier. Si tu veux changer ta vie de demain, fais aujourd’hui des choix différents de tes choix d’hier. “

À travers le prisme de l’enfant intérieur, cette phrase pourrait bien vouloir dire :

ce qui te fait souffrir aujourd’hui n’est que le doux rappel des blessures encore ouvertes de ton passé. Apaise tes blessures, pour sortir des schémas répétitifs, ainsi, tu attireras non pas de nouvelles blessures, mais bien ce que tu désires. 

 

On pourrait aussi le résumer ainsi : “Quand le passé est pacifié, le plus beau est attiré !” Ainsi, l’enfant intérieur est une merveilleuse ressource. Peut-être as-tu envie de partir à la rencontre de ton être intérieur ? 

Comment se connecter à son enfant intérieur ? 

Je t’ai convaincue, et tu as hâte de pouvoir discuter joyeusement avec ton petit être divin ? Il existe plusieurs méthodes pour te reconnecter à ton enfant intérieur. En tant que thérapeute, je dispose de certains outils qui m’ont été transmis lors de ma formation avec Dominique Menard, “Reconnexion à l’enfant intérieur”. Ce sont ces méthodes que j’utilise aussi bien en cabinet que pour mes propres besoins : 

  • dialogue écrit, dessin, 
  • jeu, pâte à modeler,
  • visualisation, méditation, hypnose,
  • dialogue à voix haute, 

Toutefois, si tu n’es pas thérapeute et que tu n’as pas accès à de tels outils, saches qu’il est super simple de te reconnecter à ton enfant intérieur. Je te propose 3 méthodes. 

  1. Pense à l’enfant que tu étais. Appuie-toi sur tes ressentis. Fais le calme à l’intérieur de toi, et laisse les réponses émerger. Tu verras que très vite, des pensées, des idées et des envies te viendront. Tu peux même t’adresser à chaque fois que tu le désires à ton enfant intérieur, pour lui demander ce qu’il ou elle pense de tel choix, s’il ou elle est d’accord et si cela l’enthousiasme ou non. Tu peux aussi, quand tu le souhaites, lui demander qu’il ou elle te fasse part de ses besoins. 
  2. Par écrit, il te suffit de laisser émerger les réponses qui te viennent. Cela m’est arrivé bien avant de me former, alors que je ne disposais encore d’aucune connaissance sur le sujet. J’avais des préoccupations que j’ai notées par écrit en les adressant à mon enfant intérieur. J’ai été surprise de ressentir en moi une réponse qui a émergé. J’ai ensuite pu la prendre en note. Sans le savoir, je tenais les prémisses d’un dialogue avec mon enfant intérieur. Mon intuition m’avait poussée à trouver une technique pour entrer en contact avec elle. 
  3. Par une pratique guidée. Je te propose de préparer près de toi, de quoi noter ainsi que de quoi t’hydrater. Lorsque tu es prête, cliques sur le bouton « Séance guidée voyage intérieur » en-dessous pour partir à la rencontre de ton enfant intérieure. À la fin de ton voyage, n’oublie pas de bien t’hydrater et notes tes impressions sur ton carnet, ces données te seront précieuses pour avancer sur ton chemin. 👇👇👇

Nous voici au terme de cet article “Comment te reconnecter à ton enfant intérieur ?”

Si tu as envie de me partager comment cet article t’a aidée, je serai ravie de te lire et d’en échanger avec toi. Je te souhaite une belle reconnexion à ton enfant intérieur et de beaux échanges avec lui ou elle. 

À bientôt, 

Signature Sandrine Guégan Logo

1 Commentaire. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.